Sélectionner la page

Qu'est-ce que l'assurance combinée ?

Galvanize

Galvanize

Il existe de nombreux fournisseurs d'assurance différents, qui travaillent tous en silos, ce qui complique l'obtention d'un panorama complet des risques. Toutefois, l'assurance combinée peut aider.

Les risques professionnels au niveau mondial sont de plus en plus complexes. Les organisations et les conseils d'administration se concentrent intensément sur le programme de gestion du risque pour demeurer concurrentiels et éviter les gros titres de journaux dévalorisants.

Le conseil d'administration est chargé de veiller à ce que les risques soient gérés de manière adéquate, ce qui constitue un énorme défi pour toute organisation. Mais l'une des solutions efficaces est l'assurance combinée, qui aide à renforcer l'établissement de rapports d'assurance indépendants à l'intention du conseil et de la haute direction.

Pourtant, la haute direction et les conseils d'administration n'ont souvent pas cette image exacte et globale des risques les plus importants pour leur organisation. Cela s'explique principalement par le fait que les domaines d'activité et les fonctions concernés sont tous cloisonnés. Il en résulte des inefficacités, une duplication des fonctions, un gaspillage des ressources et des complications inutiles.

L'assurance combinée est une solution efficace, car elle consiste à coordonner les activités de tous les fournisseurs d'assurance et à rationaliser leur travail et leur reporting.

« L'assurance combinée consiste à faciliter la coordination entre la direction et les fournisseurs d'assurance internes et externes, elle renforce la collaboration et offre une vision plus globale des risques de l'organisation. »

Alors, qu'est-ce que l'assurance combinée ?

Selon l'Institute of Directors en Afrique du Sud, il s'agit d'« incorporer et d'optimiser tous les services et fonctions d'assurance pour qu'ensemble, ceux-ci favorisent un environnement de contrôle efficace, qu'ils participent à l'intégrité des informations pour le processus décisionnel interne de la direction, de l'organe de gouvernance et de ses comités, et qu'il participe à l'intégrité des rapports externes de l'organisation ».

C'est long à expliquer ! Ce que cela signifie vraiment, c'est que cela consiste à faciliter la coordination entre la direction et les fournisseurs d'assurance, à renforcer la collaboration et à offrir une vision plus globale du risque. Il s'agit pour les fournisseurs d'assurance (internes et externes) de collaborer plus étroitement pour :

  • déterminer les principaux résultats de l'assurance combinée ;
  • bénéficier d'une assurance aux bons endroits ;
  • s'assurer de l'utilisation efficace des ressources ;
  • obtenir une assurance du risque de la façon la plus rentable possible.

En quoi cela aide-t-il à répondre aux objectifs de l'organisation ?

L'assurance combinée s'occupe non seulement de faire en sorte que le conseil d'administration et la haute direction aient l'esprit tranquille, mais aussi d'ajuster et d'améliorer complètement les efficacités d'exploitation au sein d'une organisation par les moyens suivants :

  • amélioration du reporting et de la détermination des responsabilités ;
  • alignement de tous sur un paysage de risque commun et priorisation des efforts d'assurance sur les risques qui comptent le plus ;
  • amélioration de la coordination des fournisseurs d'assurance pour bénéficier d'une meilleure planification, allocation des ressources et de réductions de coûts ;
  • réduction du nombre de risques pouvant être éventuellement négligés ;
  • amélioration de l'environnement de contrôle et obtention des bons rapports par les bonnes personnes au bon moment ;
  • amélioration de la confiance dans la direction générale et dans le comité d'audit ;
  • réduction significative des échecs d'exploitation et atténuation du risque.

Par où commencer ?

Évidemment, si l'assurance combinée ajoute beaucoup de valeur commerciale, passer à ce modèle implique un changement radical de mentalité. Beaucoup de questions émergent et il est important de pouvoir y apporter une réponses avant de vous y mettre. En particulier, à quels outils, systèmes et individus confier la coordination et l'orientation ?

Étant donné que le conseil d'administration délègue généralement cette responsabilité au comité d'audit, qui agit par l'intermédiaire du Responsable audit interne, il est en général supposé que l'orientation de la coordination revient au service d'audit interne.

En veillant à établir une stratégie, à planifier pour perturber le moins possible les processus et à déployer le changement progressivement, il est possible d'évoluer vers l'assurance combinée. Voici quelques points à prendre en compte :

    1. Pensez à vos intervenants. Qui a besoin d'assurance dans votre organisation ?
    2. Identifiez comment l'assurance est fournie à chaque intervenant. Quelle est la méthode, et selon quel délai ?
    3. Combien d'équipes ou d'individus différents sont impliqués dans la fourniture de cette assurance ?
    4. Identifiez les croisements ou les doublons dans les rapports.
    5. Comment rationaliser le travail ?
    6. Avez-vous les personnes, les processus et la technologie nécessaires pour rationaliser ?

Pour en savoir plus sur l'assurance combinée, son rôle dans la gestion intégrée des risques, son fonctionnement dans le modèle des trois lignes de défense et des conseils pour la mise en place, consultez notre livre blanc

Livre blanc :

Qu'est-ce que l'assurance combinée ?

Ce livre blanc répond aux questions suivantes :

  • Qu'est-ce que le modèle d'assurance combinée ?
  • Qui sont les principaux fournisseurs d'assurance ?
  • Comment l'assurance combinée s'intègre-t-elle et vient-elle compléter le modèle des Trois lignes de défense ?
  • Comment les organisations mettent-elles en œuvre le modèle d'assurance combinée ?

Télécharger le Livre blanc

Articles liés

lang="en-US"